中国按摩 - Massage chinois

Publié le par journeytotheeast.over-blog.com

J’avais parlé massage avec Emeline qui souhaitait pouvoir compléter sa formation première. On était même allé se faire masser à quand j’étais à La Réunion, huiles essentielles, pétrissages, effleurage, (léger) appuie, etc… C’était ma première fois… Ce fût fort agréable, j’avais choisi l’option massage marocain et un autre truc, cela avait duré 1h30 et m’avait couté 70 €.

A la fin de la séance on avait parlé avec les deux kinés qui nous avaient massés sur les massages du monde. Il était ressortit que les massages asiatiques étaient un peu plus douloureux, que ce qui se pratique en Europe. On ne serait plus dans la relaxation, le « modelage », les vas-y que je te tartine d’huile et de crème pour que ta peau soit belle, régénérée et qu’à la fin tu sois proche de la plénitude, en accord avec toi-même et les éléments. Avec les massages chinois, on serait plus dans la manipulation brute. Selon la médecine chinoise le corps est truffé de points en contact avec d’autres parties du corps, en appuyant sur un de ces points on agit sur, plus ou moins, l’ensemble du corps ; sans compter tout ce qui est flux d’énergie, point de blocage, etc… La réflexologie, l’acupuncture en sont les exemples les plus connus. Cependant, sur ce dernier point je ne vous apprends rien.

 

Ah !  Mais qu’est ce que c’était vrai ! Je me souviens d’une phrase d’Emeline «  beaucoup d’européens ont mal après un massage chinois » (ou c’était peut être « les massages sont beaucoup plus appuyés »). Quoiqu’il en soit, elle était dans le vrai mais loin de la réalité. Les massages chinois sont une torture, une épreuve sadique, un service qui rémunère la souffrance. Vous ne me croyez pas ? Essayez donc !

J’ai essayé deux types de massages, pour les pieds et pour le corps. Parlons déjà du premier :

 

Massage des pieds : On vous apporte une bassine d’eau chaude avec des herbes, vous trempez vos pieds dedans. Et déjà les premières douleurs ! L’eau chaude ça brule ! Alors on commence par les orteils, etc… Après commence la manipulation, pour les plus chatouilleux d’entre vous aucun risque de vous tordre de rire ou de retirez vos pieds à cause des guiliguilis. La mademoiselle ou le monsieur, appuie fort là où il faut probablement appuyer. Très fort même, il ou elle écrase bien fort le point visé et se ballade comme ça sur toute la voûte plantaire… Et bordel de nom de dieu de sacrévindieu de non de non, qu’est ce que ce n’est pas agréable. C’est censé détendre mais j’ai du mal à me détendre dans la douleur. Bon, il n’est pas faux de dire que quand la pression est relâchée on sent une sensation agréable, mais c’est quand la douleur s’arrête.  Petite anecdote pour la route, on est allé se faire masser avec Qian et deux amis chinois (j’étais le seul 老外) la masseuse qui s’occupait de moi (fort jolie et fort bien dotée par la Nature ;-) a jugé utile de tester mon seuil de résistance à la douleur en appuyant TRES fort sur certains points.

La torture a continué un peu sur les mollets pis c’était fini… ouf !

J’allais oublier, avant de vous masser les pieds on vous masse d’abord les épaules et la nuque. Là aussi ça fait mal…

Prix du massage 50

 

Massage du corps : Vous n’aimez pas quelqu’un ? Vous voulez le piéger ? Vous voulez lui faire mal mais sans passer pour une ordure ? Ou vous aimez avoir mal, sentir votre cerveau frétillé sous l’effet du stimulus de la douleur, sentir ce stimulus parcourir les nerfs ? Alors ce type de massage sera l’outil adéquat !

Tout y passe de la tête aux pieds, même les fesses et les hanches. Cette fois vous êtes allongés sur le ventre, aucune chance de voir le rictus de satisfaction de votre tortionnaire ni quel mauvais coup il prépare. Au moins vous pourrez vous tordre de douleur sans que l’on vous voit ! Le massage sur chaque partie du corps se passe en quatre temps, et l’on pourrait assimiler ces phases à certaines tactiques ou stratégies de guerre.

 

Phase 1 : Tout d’abord préparation d’artillerie, des gros canons (155 mm généralement et beaucoup il en faut) balancent des obus pour 1. Détruire ou affaiblir les défenses adversaires, 2. Terroriser l’ennemie. A savoir qu’on peut utiliser dans les mêmes desseins le carpet-bombing. Généralement, c’est très efficace sauf si le pilonnage manque ça cible ; mais on en ressort toujours meurtrit. Mais rassurez-vous les masseurs/euses connaissent très bien leurs objectifs ! Pour cette phase, la masseuse (encore une masseuse et oui, on vous demande si vous voulez un homme ou une femme, tant qu’à faire autant prendre une jolie jeune fille \o/) va se servir de son avant-bras pour l’écrasez contre la partie à masser. On sent très nettement le radius ou cubitus (je me souviens plus lequel c’est) s’enfoncer dans la tendre chair de votre corps ; on pourrait presque distinguer les irrégularités de la surface de l’os… Donc la mademoiselle va vous préparer comme ça pendant quelques temps. Puis viennent les bombardements stratégiques.

 

Phase 2 : Frappes chirurgicales ou bombardement stratégiques, le but est de détruire ou de mettre hors-service certaines ressources de l’ennemie (usine, route pont, moral). La masseuse avec l’empreinte de son pouce va appuyer sur certains points stratégiques du corps apparemment pour débloquer ces points si nécessaire, sinon c’est juste parce que cela vous fera du bien. Parfois, elle remonte le long d’un point toujours pour faire du bien, pour vous débloquer. Mais putain de bordel qu’est ce que ça fait un mal de chien ! Vraiment, c’est quasi-intenable ! Trouvez un nerf ou un point stratégique musculaire et appuyer dessus de plus en plus fort, vous allez voir ! Au besoin faites vous aider par un partenaire.

Les parties les plus douloureuses furent la nuque, apparemment j’avais beaucoup de points de blocage alors elle appuyait TRES TRES fort pour me débloquer, et le bas du dos, vers les reins. Cette partie du corps est vraiment à poil, y’a rien pour la protéger alors c’est sensible quand on commence à tripoter tout ça.

 

3ème phase, la terre brulée. Face à l’avancée de l’ennemie on décide de tout détruire (infrastructure, récoltes, populations civiles parfois) pour ne rien lui laisser. Pour un massage chinois ça correspond ? Après vous avoir donc pilonner, frapper comme un missile tomahawk, sonne l’heure de la retraite, elle vous assène de coups, avec la tranche de la main, probablement pour soulager les douleurs survenus. Encore une fois c’est agréable parce que la douleur qui fait très très mal s’arrête… Vaut mieux de nombreux coups superficiels (un peu fort quand même) que l’appuie exagérer sur un point qui se révèle ultra-sensible…

 

4ème phase : Après avoir tout détruit, on reconstruit. Vous avez droit à un petit pétrissage mais timide.

Je vous passe les détails du craquement de cervicales, des clés de bras, des prises de lutte gréco-romaine (fallait la voir la petite bonne femme en train de saisir ma jambe pour la lever en essayant de faire un angle à 90° avec tout en appuyant dans le milieu du dos), de la simulation de mise à mort façon conquistadors sur chefs sud-américains (incas ou aztèques ? les deux ?)…

Prix du massage 50  ; durée de la torture : 60 minutes. Mais attention je n’ai rien dit rien avouer ^^.

Le massage chinois c’est fait pour vous débloquer, chasser les énergies négatives et tout le monde sait que, les énergies négatives, pour les chasser il faut appuyer très très fort là où elle se cache, les salopes. Et que plus c’est bloqué ou négatif, plus il faut appuyer fort pour résoudre le problème.

Sous mes pieds, la masseuses n’a rien trouvé de spéciale, en revanche dans ma nuque et dans mon épaule droite, là y’avait du blocage ; y’a-t-il un rapport entre mes activités geek et blocages ? En tout cas ça se tient… et les deux masseuses ont dit la même chose…

 

 

Pourquoi se faire mal ainsi ? Au début on ne sait pas que ça fait mal… enfin aussi mal ! Pis bon vous pouvez toujours dire à la masseuse que ça fait mal elle appuiera moins fort. Puis bon, fallait bien essayé.

Fallait nous entendre couiner à chaque coup porté… Surtout Li Jing, il avait choisit un homme (l’erreur).

 

Promis si vous venez je vous y emmène, mais promis je vous dirais comment dire « ça fait mal, c’est très douloureux, moins fort, pitié !, achevez-moi, je vous dirai tout ce que vous voudrez, mon code de carte bleue est … »

Publié dans Vie de tous les jours

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Audrey 11/05/2010 10:27



On revient tout juste d'une petite séance de 50 minutes de torture!! Ton article est super bien écrit, il reflète exactement ce qu'est un massage chinois... Moi qui pensais à une heure de
relaxation, à s'endormir, à baver sur l'oreiller,... eh bien non, j'ai eu droit à toute sorte de prise, de craquement dans tous les sens,.. Mais bon il parait que sa fait du bien là ou ça fait
mal!!



Vortexrom 11/05/2010 14:09



Hehe. Perso, je ne pense pas que j'y retournerais.


"Mais bon il parait que sa fait du bien là ou ça fait mal!!". C'est ce que je me suis dit. Cependant, apres avoir subit le massage, j'ai eu des douleurs assez violentes apres certains mouvements
(ou position d'inertie par exemple quand je geek longtemps), alors qu'avant je n'avais pas specialement mal, voire pas du tout.


Les massages chinois, c'est fini pour moi !


Au fait, c'est AUdrey du M2 HA ou de Jiao Tong ?



Maxence 29/03/2010 13:34


Hey hey, bon avant tout, je lis assidûment ton blog et je le kiffe, même si ma réaction peut te laisser penser que je ne réagis qu'à de petits détails sans intérêt.

Tu sembles poser la question : quels peuples les conquistadors ont affronté au XVIe siècle. La réponse est : les deux que tu cites, principalement. Les Aztèques, en Amérique centrale, capitale
Tenochtitlan (actuelle Mexico), fracassés par Hernan Cortès et ses copains. Les Incas, côte ouest de l'Amérique du sud, capitale Cuzco (Pérou), défonsés par Francisco Pizarro et ses camarades.

:p Je pouvais pas laisser la question en suspens.


Vortexrom 30/03/2010 11:51


Héhé mais je compte sur toi pour répondre aux questions historiques ^^. Je me souviens d'une gravure ou une peinture représentant l'execution d'un chef Aztecs ou Incas par les pesganols.
En fait la machine est la même que celle présenté dans un James Bond avec Sophie MArceau et Ribert Carlyle. Le supplicié est assis sur, il a le coup attaché et collé contre un dossier en bois. Au
niveau des cervicales, il y a un bout de bois qui pousse en avant à mesure que l'on tourne une roue.
La tête est maintenue fermement en place, mais petit à petit, le bois pousse les os délicats et crac !